Profil

Nom d'utilisateur: Maverick O'Neill
Titre: Non Aligné
Lieu: (Information inconnue)
Site web: (Information inconnue)
Courriel: (Information privée)
Age: (Information inconnue)

TwitterFacebookLive MessengerGoogle Talk

Forum

Messages postés: 17 - Voir les messages de cet utilisateur
Dernier message: 13-03-2012 00:14:19
Date d'inscription: 13-10-2010

Signature:

Pas de signature dans le profil.

Biographie Pilote

http://img819.imageshack.us/img819/3016/logowa.png



Je suis né sur le Dock Civil 3, du secteur Port Franc, surtout connu pour... rien. Enfin si, il était reconnu pour son éclairage défaillant, ses cabines insalubres, ces cloisons "étanches"...
D'ailleurs entre nous on le surnommait O'Maol, réductif du nom d'un de nos vieux professeurs de sports. Un de ses salopards qui pensait qu'une bonne raclée était le meilleur moyen pour retenir ses leçons.
Passons, après une enfance des plus heureuses, dont les perspectives d'avenirs étaient innombrables, je suis devenu commerçant. Quel doux mot, on se croirait presque accepté dans ce foutoir, doté d'une mission divine, pourvoir à tout client venus du confins de l'espace et le servir au mieux. Un livreur de binouzes et de capotes en plus quoi. Et si tu fournis la paire de mamelons avec, c'est jackpot!

Ce dock était condamné, il faudrait des efforts surhumains pour le réparer. En fabriquer un nouveau couterait surement moins cher si on en avait les moyens. Mais Maverick avait de plus grands desseins, il n'avait aucune envie de croupir ici. Tout le monde lui disait que c'était impossible, on avait perdu les communications avec les autres secteurs et peu de vaisseaux circulaient encore.

Le Grand Silence, quel connerie! Pour nous c'était surtout le vacarme, les odeurs pestinentielles, entassés les uns sur les autres. Bah oui vous croyez quoi, quand tout le monde vient se réfugier dans un dock pourris occupés à plus de 300%. On devait se battre pour manger, et se soutenir pour ne pas dégueuler ce que l'on venait d'avaler. C'était la Grande Débrouille oui!
Enfin appelé ca le destin, la témérité ou je ne sais quoi mais je m'en suis sortis. Notre passe temps favoris c'était les jeux de cartes. Le poker surtout, vieux comme le monde mais toujours aussi attractifs. On pouvait gagner gros si on la jouait cool, pas comme ces débiles qui misent tout ce qu'ils ont et se retrouvent à mendier dans un couloir, ou mieux à poil dans l'espace. Ca faisait toujours une place pour un nouveau gars à dépouiller.

Je me débrouillais bien, ce qui me permettait de vivre confortablement, rien de comparable aux putes d'à cotés. Jusqu'au jour où (je déteste cette formulation...) un ancien mécano, Baris Askey, qu'on avait toujours trouvé un peu fou, vient miser "son vaisseau". Mes neurones ont pas fait deux tours dans ma caboche, il me le fallait! J'étais tellement excité que le monde qui m'entourait se transforma en un brouhaha cosmique où les cartes restèrent la seule chose perceptible à mes sens. Ce qui m'empêcha d'entendre le vieux déblatéré toute ces histoires.
Je jouais comme une merde! Mes amis ne me reconnaissaient plus, et je perdis tout mon pot. Et la je fis la plus grosse connerie de mon existence, je misais toute mes économies et plus...
Je jouais comme un forcené, chaque coup remettait ma vie en jeu. Il ne restait plus que le vieux et moi. Il m'énervait à toujours tripoter la petite gemme bleu qui pendouillait à son cou, à chaque fois qu'il fronçait les sourcils toutes les rides de son visage suivait comme les vaguelettes dans la cuvette des chiottes.
Je suais à grosse goutte, le silence régnait excepté le froissement des cartes et la respiration lourde des spectateurs. Il devait bien avoir un point faible, peut être que le tripotage de son pendentif était un signe... Je me mis à rêver qu'il tombe de sa chaise, se fracassant le crâne par terre, la bave aux lèvres, pris d'une crise cardiaque. Je n'étais pas si loin de la réalité, j'avais été bluffé, il avait gagné... J'entendis les rires des gens m'entourant, leur visages étaient déformés par des rictus moqueur, les sons s'atténuaient, tout s'assombrissait...

Et la suite? Rien à foutre!


http://membres.lycos.fr/sosleader/pix/nrank7.gif

Heure serveur:
15:50:53
Suivez-nous sur twitter Suivez-nous sur facebook Suivez-nous sur google plus

Pied de page des forums